Agent de développement des énergies renouvelables Créteil Val-de-Marne

Cet agent travaille surtout dans les grandes villes qui possèdent un service énergie.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Egc
01 39 51 33 46
7 Rue Limoges
Versailles, Yvelines
Joris Cie
01 47 05 86 43
27 Rue Surcouf
Paris, Paris
Perelec
01 45 67 31 64
23 Rue Mayet
Paris, Paris
Zaoui Jean-Luc
01 43 45 58 38
29 Rue De Cotte
Paris, Paris
Kanaani Rachid
09 50 17 05 11
49 Avenue Jean Jaurès
Ile Saint Denis (L'), Seine-Saint-Denis
Cruel Christian
01 46 80 44 12
24 Rue Paul Bert
VITRY SUR SEINE, Val-de-Marne
Fuentes Giaimo Jorge
01 47 89 86 60
36 Rue Gaultier
Courbevoie, Hauts-de-Seine
Marques Manuel
09 79 26 82 94
8 Avenue Troussel
Colombes, Hauts-de-Seine
Sicables
06 18 95 15 21
248 Rue D'estienne d'orves
Colombes, Hauts-de-Seine
Conti - Elec
01 48 20 11 69
17 Boulevard Libération
ST DENIS, Seine-Saint-Denis
Données fournies par:
  

Réduire les factures énergétiques des communes et des villes : c'est le premier rôle de l'agent de développement des énergies renouvelables. À lui de gérer les consommations d'énergie de tous les bâtiments communaux afin de réduire les émissions de gaz à effets de serre d’une commune.

• Compétences nécessaires : Créateur et développeur de projets, l'agent en énergies renouvelables possède des compétences en énergétique et en thermique : appareils disponibles, applications et limites, dimensionnements, coûts, rentabilité...

• Activités : Il utilise le solaire, l’énergie éolienne, géothermique, biogaz, bois-énergie... Par exemple pour le chauffage des équipements locaux (piscines, écoles, cantines...) grâce à des capteurs solaires. Cet animateur joue un rôle de médiateur entre les élus locaux et les habitants. Pour mettre en place une politique énergétique à long terme, il informe et sensibilise. Pour chaque projet, il rallie à sa cause tous les partenaires impliqués. Il peut faire des colloques, des expositions, conférences etc. pour convaincre.

• Qualités : Sensible à l’environnement, rigoureux, avec un bon sens analytique.

• Formation recommandée : Le BTS « Fluides, énergies, environnements » avec l’option A « génie sanitaire et thermique », ou l’option B « génie climatique » ou encore l’option C « génie fri ». Certains sont diplômés ingénieurs généralistes. Des licences professionnels sont envisageables. Pour être salarié de la fonction publique il faut passer un diplôme de catégorie A ou B.

• Salaire : Le professionnel de la fonction publique peut gagner environ 1700 euros brut par mois pour un débutant et plus de 2000 euros pour un diplômé ingénieur.

• Environnement : Dans un bureau sous la responsabilité d’un chef de projets, sur les chantiers de mise en place énergétique.

Lire d'autres articles sur le site de L4M

Voir Aussi