Le turc : « zéro faute », ou le rêve de tout petit Français. Chartres Eure-et-Loir

Le turc, c'est facile ! Ca s'écrit comme ça se prononce ! Voici une démonstration.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Carlson Wagonlit Voyages
08-26-82-55-11
2 place Châtelet
Chartres, Eure-et-Loir
Look Voyages
02 37 21 07 61
7 Bis place halles
Chartres, Eure-et-Loir
Simplon Voyages
02 37 21 03 33
23 rue poêle Percée
Chartres, Eure-et-Loir
Dunois Voyages
02 37 21 22 06
10 rue volaille
Chartres, Eure-et-Loir
Espace Voyages
02 37 21 16 00
4 Rue Georges Fessard
Chartres, Eure-et-Loir
Club Voyages
02-37-21-07-61
7 Bis place Halles
Chartres, Eure-et-Loir
Carrefour Vacances
02-37-34-58-47
avenue Marcel Proust
Chartres, Eure-et-Loir
Nouvelles Frontières
02 37 36 52 63
22 rue pie
Chartres, Eure-et-Loir
Simplon Voyages Services Groupés
02 37 21 57 58
23 rue poêle Percée
Chartres, Eure-et-Loir
Office Tourisme Synd Initiative Chartres
02 37 21 50 00
3 Rue De L Etroit Degre
Chartres, Eure-et-Loir
Données fournies par:
  

Par: Marie-Christine PFAFF

Il existe des pays où les fautes d'orthographe sont inconnues et où Mr. Pivot ne pourrait faire transpirer sur ses dictées : ce sont les pays dont la langue est phonétique comme par exemple le turc.

Dans la langue turc, les sons s'y transcrivent toujours de la même façon et le « g » se prononce toujours « gue » sans qu'il soit besoin justement de lui ajouter un « u », bref, le rêve de tout cancre.

En fait si le turc est une langue compliquée, vous pouvez malgré tout apprendre très vite à la déchiffrer convenablement (même si vous n'y comprenez rien !) et à l'écrire correctement. De plus, depuis 1929, l'alphabet est devenu romain, donc pas de problèmes.

Par exemple, les lettres « q », « w », et « x », n'existent pas, par contre, certaines lettres expriment des sons particuliers. Ainsi, le « c » se prononce « dj » ; le « e » correspond à notre « è », par contre notre « e » est représenté en turc par un « ö » ; le « o » turc lui se prononce comme dans le mot français « carrosse » ; il existe un « i » sans point qui se prononce un peu comme notre « eu » ; le « s » est le « s » de « sale », par contre un « s » avec cédille est le son « ch »et le « ç » se dit « tch ». Il existe deux « u » : « u » se prononce « ou » et c'est « ü » qui correspond au « u » français. Le « y » se prononce « yè » Si le « g » est celui de « gare » par contre avec un tréma cela devient un son très difficile à reproduire une sorte de râle : rrr ou de « h » très aspiré.

Tous les sons étant représentés par une lettre et non obtenus par des combinaisons comme en français, l'alphabet turc est plus long que le nôtre. Il n'y a pas de déterminants ni de prépositions ni de genre grammatical ; par contre il y a plusieurs formes de pluriel qui varient selon les voyelles du mot !

Amusons-nous un peu avec quelques mots d'origine française :

« tuvalet » : toilettes ; kuaför : coiffeur ; un « guichet » va s'écrire ? : « g,i, s avec cédille,e » ; le tourisme est « turizm » ; un taxi : « taksi » ; textile : tekstil ; « manyak » signifie « maniaque » au sens de fou. Un pacha, c'est-à-dire, un général s'écrit « paça ». Voilà cela s'apprend assez vite. Mais bien sûr après il y a tout à apprendre : le vocabulaire et la structure des phrases qui est souvent l'inverse de nos structures habituelles !

Un peu d'histoire ! Le turc est la 11ème langue parlée dans le monde. Elle fait partie des langues altaïques, rattachées parfois à la famille plus large dite ouralo-altaïque. Elle est la plus pratiquée de la quarantaine de langues altaïques qui existent et concerne un peu plus de 50 millions de personnes. Elle est apparentée au hongrois, au finnois et au vieux bulgare et fort curieusement au basque. Mais il est vrai que l'on trouve des traces de la langue turque jusque chez les Mayas et les Aztèques (« tepec » mot turc qui signifie « colline » est accolé à tous les noms de lieux perchés sur des éminences) et que d'autre part on a retrouvé les traces d'une colonie basque chez les indiens d'Amérique du nord très exactement dans la vallée de Susquehenna, traces qui datent de 800 avant Jésus-Christ.

On sait par ailleurs que des turkmènes sont passés en Amérique par le détroit de Béring : en effet, les turcs, essentiellement peuple de nomades, ont constamment voyagé tout au long de leur histoire, depuis la Mongolie où leur empire s'étendait de la mer d'Aral à la mer Caspienne et ils sont mentionnés dans les sources chinoises et byzantines dès 540 après Jésus-Christ.

Le turc moderne est issu du vieil anatolien importé en Asie Mineure par la dynastie des Seldjoukides au XIème siècle : ceux-ci ont tout d'abord parlé persan, puis peu à peu le turc s'est imposé. Au départ il était écrit en alphabet arabe jusqu'à la réforme de Mustapha Kémal, donc, en 1929 qui a fait adopter l'alphabet latin en même temps qu'il procédait à la réforme du système métrique et du système de mesure, mais aussi à un réajustement de la monnaie et à une laïcisation radicale de son pays.

A propos de l'auteur:
Marie-Christine PFAFF
Fruitymag, votre magazine au contenu libre de droit
http://www.fruitymag.com/

Fourni par ArticlesEnLigne : Annuaire d'articles gratuits - Contenu libre