Les métiers du tourisme Sarcelles Val-d'Oise

La France est la première destination touristique mondiale. Le nombre de touristes étrangers visitant chaque année l’hexagone tourne autours de 75 millions. Touché par la crise depuis 2001, le monde du tourisme connaît néanmoins un regain de dynamisme et demeure le secteur qui recrute le plus en proposant pas moins de 600 000 emplois.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Fram Agences
08 26 46 61 33
89 avenue wagram
Paris, Paris
Jancarthier
01 48 07 57 37
3 impasse truillot
Paris, Paris
Mady Voyage
01 42 62 48 66
52 rue paradis
Paris, Paris
Oise Etudes Linguistiques
01 53 59 44 44
276 boulevard st Germain
Paris, Paris
American Express Voyages D'Affaires
01 55 25 39 00
3 Bis boulevard charonne
Paris, Paris
Alian Tour
01 53 53 44 33
78 avenue champs Elysées
Paris, Paris
Groupe Asieland
01 45 86 69 38
144 boulevard massena
Paris, Paris
L'Tur
01 53 05 60 50
36 Bis avenue opéra
Paris, Paris
Next Sarl
01 53 20 03 03
10 rue victoire
Paris, Paris
Vecteur Europe Voyage
01 42 96 07 70
45 rue richelieu
Paris, Paris
Données fournies par:
  

Définir ses objectifs

Avant de vous lancer dans de grands projets de carrière, gardez en tête que travailler dans le tourisme ne rime pas forcément avec évasion. En effet, si ce secteur vous intéresse car vous pensez pouvoir passer votre vie à voyager, sachez que la majorité des employés travaille derrière un bureau ou un comptoir et n'est jamais amenée à partir à l’étranger.

Une fois cette information digérée et si le secteur vous intéresse toujours, vous devez choisir votre catégorie de métier. Les professionnels en distingue deux : l’accueil et l’animation d’une part, la conception et la commercialisation de produits touristiques d’autre part. Pour ce qui est de l’accueil, l’agent de comptoir étudie les demandes des clients et leur propose les produits adaptés. Une fois dirigés sur un site touristique, les vacanciers sont alors confiés aux talents du guide accompagnateur ou du guide interprète. Pour les profils plus créatifs, la branche de la conception de produit est l’occasion de développer des concepts innovants qui seront plus tard commercialisés.

Le développement des nouvelles technologies de communication a profondément bouleversé les habitudes du secteur touristique. Aujourd’hui, les voyages représentent plus de la moitié des produits achetés sur Internet. Conséquence : les entreprises traditionnelles s’adaptent à ces nouvelles contraintes et les agences de voyages en ligne se multiplient. Les profils d’agents de vente ou de conseiller de voyage sont ainsi particulièrement recherchés sur le marché.

Se former au tourisme

La diversité des métiers que propose le secteur du tourisme lui permet de recruter à différents niveaux de formation. Sachez toutefois que le minimum est bien souvent de bac + 2 et que les employeurs auront tendance à préférer les profils plus diplômés.

Pour mettre toutes le chances de votre côté, commencez par le « traditionnel » BTS en tourisme. Cette formation de 2 ans vous donnera les enseignements indispensables au métier que vous envisagez. Ensuite, si vous en avez l’opportunité et si vous visez des postes à hautes responsabilités, l’idéal est de compléter votre cursus avec un cycle supérieur complémentaire. Diplôme de commerce ou d’écoles spécialisées, c’est à vous de voir. Ces dernières, assez rares, sont pourtant très appréciées des professionnels. Elles préparent au management et à la commercialisation de produits touristiques. Vous pouvez y choisir une spécialisation parmi celles qui vous sont proposées : gestion, tourisme européen, conception de produits ou encore tourisme d’affaire.

Enfin, n’oubliez pas que, quel que soit le parcours que vous suivez, il est absolument indispensable de maîtriser au moins deux langues étrangères, l’anglais étant bien sûr incontournable. A noter que l’espagnol est très largement favorisé comme deuxième langue. Mais le choix vous appartient et doit bien évidemment correspondre au secteur géographique que vous visez. Rien ne sert d’apprendre le portugais si vous comptez travailler près des bords du Rhin.

R. J.

Lire d'autres articles sur le site de L4M