L'importance de l'environnement nutritionnel Dordogne

Voici un article concernant la nutrition en France et le PNNS, le Programme National Nutrition Santé.

Entreprises Locales

(Les données locales ci-après sont fournises par toutlocal.fr.)

Cabinet De Nutrition
05 53 73 26 60
1 Place Mar De Lattre De Tassigny
Bergerac, Dordogne
Julliand Anne-Marie
05 53 45 40 90
8 Bis Allee Aquitaine
Perigueux, Dordogne
Paul Veronique
06 84 50 43 51
2 Place Eglise
Marsac Sur L'Isle, Dordogne
Julliand Anne-Marie
05 53 45 40 90
8bis allée Aquitaine
Périgueux, Dordogne
Paul Véronique
05 53 58 49 04
25 rue Gabriel Peri
Lalinde, Dordogne
Bailly Nathalie
05 53 09 13 33
10 Place Louis Magne
Perigueux, Dordogne
Guillemet Thomas
06 83 32 74 96
Fontreal
La Roque Gageac, Dordogne
Pascal Severine
05 53 24 13 80
18 Avenue Prof Albert Calmette
Bergerac, Dordogne
Pascal Séverine
05 53 24 13 80
18 avenue Prof Albert Calmette
Bergerac, Dordogne
Marsac-Barazer Catherine
05 53 53 67 78
6 rue Antoine Gadaud
Périgueux, Dordogne
Données fournies par:
      

Par: Clotilde Garcia

1. Les principaux acteurs de la nutrition en France.
2. L'état de santé en France.
3. Le Programme National Nutrition Santé (PNNS).
4. Apports recommandés et sources alimentaires.
5. Astuces.
6. L'activité physique.
7. A retenir.


Si l'inadaptation des apports alimentaires n'est pas considérée comme une cause directe des maladies les plus répandues en France, il est cependant reconnu que l'alimentation est impliquée dans le développement de ces maladies.

1. L'état de santé en France est-il aussi mauvais que l'on le dit ?
2. Quels moyens ont été mis en place ?
3. Quels sont les rôles des différentes instances de santé publique ?

1. Les Principaux Acteurs De La Nutrition En F R A N C E

• Le Ministère de la santé
• Ministère de l'agriculture

Ont mis en place le PNNS, Programme National Nutrition Santé, en janvier 2001.

• L'INPES, Institut National de Prévention et d'Education à la Santé, a la charge, entre autres, de rédiger les livrets, de mettre en oeuvre les campagnes de promotion de la santé selon les 9 objectifs prioritaires et les 9 objectifs spécifiques définis par le PNNS.

• L'AFSSA, Agence Française de Sécurité Sanitaire des Aliments, répond à des saisines dans le cadre de l'évaluation des risques sanitaires et nutritionnels des aliments notamment dans le contexte particulier des crises sanitaires. Ces saisines font l'objet d'avis rendus par 10 comités d'experts spécialisés. L'AFSSA établit près de 400 avis par an. Ils sont tous rendus publiques et classés par domaine d'expertise.

• La DDASS, Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales, participe au recrutement de diététiciens dans les structures d'appui et de coordination locales pour le développement des activités adaptant le programme national.
Les experts, médecins, diététiciens et nutritionnistes, permettent de concrétiser les actions de terrain.

• Le BVP, Bureau de Vérification de la Publicité, contrôle le contenu des publicités.

• La DGCCRF, Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes, contrôle les produits, leur qualité, leur origine et la communication qui en est faite.


2. L'état De Santé En F R A N C E

Les chiffres Clés :
Les maladies dites de « civilisation » ont un poids considérable en termes de santé publique :
• Les maladies cardiovasculaires qui concernent le cœur et les vaisseaux sanguins, sont aujourd'hui la première cause de mortalité en France : près de 170 000 décès chaque année.

• Les tumeurs cancéreuses représentent 29 % de l'ensemble des décès chez l'homme et 23 % chez la femme. Le nombre de nouveaux cas est estimé à 240 000 par an.

• L'obésité concerne 7 à 10 % des adultes. Du côté des enfants, 16 % des 7-10 ans sont en surpoids ou obèses. Cette fréquence ne cesse de progresser.

• L'ostéoporose, maladie liée à la fragilisation des os, concernerait 40 % des femmes de 75 ans.

• Le diabète, essentiellement de type II, c'est-à-dire non insulino dépendant, touche aux alentours de 3 % de la population tous âges confondus.

• L'hypercholestérolémie, trop de mauvais cholestérol dans le sang, est présente chez près d'un adulte sur cinq.

- Le PNNS (Programme National Nutrition Santé) comporte 9 objectifs nutritionnels prioritaires comme l'augmentation de la consommation de fruits et de légumes et 9 objectifs nutritionnels spécifiques comme la promotion de l'allaitement maternel.


3. LE ROLE du PNNS

Une politique de santé publique est devenue nécessaire devant l'ensemble de ces maladies et du lien entre celles-ci et la nutrition.
Le Programme National Nutrition Santé (PNNS) fut ainsi mis en place en 2001 et comporte 9 objectifs prioritaires :

• Augmenter la consommation de fruits et de légumes,
• Augmenter la consommation de calcium tout en réduisant le déficit en vitamine D,
• Réduire la consommation de lipides (surtout les acides gras saturés),
• Augmenter la consommation de glucides en privilégiant les sources de glucides complexes et augmenter la consommation de fibres,
• Réduire l'apport d'alcool à 20 g (soit 2 verres)d'alcool par jour
• Réduire la cholestérolémie moyenne (taux de cholestérol dans le sang)
• Réduire la pression artérielle
• Réduire l'augmentation du surpoids et de l'obésité chez les adultes et interrompre l'augmentation de l'obésité chez les enfants
• Augmenter l'activité physique.

Pour les atteindre, un certain nombre d'actions ont été mises en place :

Une série de livrets thématiques a été conçue pour le grand public et les professionnels de santé :
La santé vient en mangeant
La santé vient en bougeant
La santé vient en mangeant et en bougeant.
Le guide nutrition des enfants et des adolescents ( vendus actuellement en librairie ) sans oublier le guide des ados à télé charger sur le site: http://www.mangerbouger.fr

Des campagnes publicitaires :
Deux campagnes sur la consommation de 5 fruits et légumes par jour. La campagne sur l'activité physique…
Et tout récemment la campagne sur les glucides.

Des actions de prévention dans les écoles, les crèches, les foyers….
La loi de santé publique du 9 août 2004 est venue en renfort du PNNS en interdisant notamment les distributeurs automatiques de sucreries et de boissons sucrées dans les collèges et les lycées.
Cette loi a été appliquée dès septembre 2005 dans tous les établissements.
Seules les fontaines d'eau sont autorisées


4. APPORTS RECOMMANDES ET SOURCES ALIMENTAIRES

Le PNNS propose des repères de consommation pour atteindre les 9 objectifs nutritionnels prioritaires :

Fruits - Légumes :
Au moins 5 par jour, répartis entre les trois repas.
Crus, cuits, nature, préparés, frais, surgelés, conserves.

Pains- Céréales- Pommes de Terre - Légumes secs
A chaque repas et selon l'appétit
Favoriser les aliments céréaliers complets
Privilégier la variété

Lait et Produits Laitiers
3 à 4 par jour.
Variez les produits ( lait-fromages-petits suisses- yaourts )
Privilégier les fromages les plus riches en calcium
Jouez sur les différents taux de MG

Viandes - Volailles - Produits de la Pêche - Œufs
1 à 2 fois par jours.
En quantités inférieures à celle des accompagnements ( Portions de 100 gr )
Dans les viandes privilégier les morceaux les moins gras
Poissons 2 à 3 fois par semaine avec au moins un poisson gras ( Thon, Sardine, Maquereau, Anchois )

Matières Grasses Ajoutées
Limitez la consommation .
Conserver une petite quantité à chaque repas
Privilégier les matières grasses végétales
Limiter les graisses d'origine animale
Evitez les huiles végétales solides ( coprah et similaires )

Produits Sucrés
Limiter la consommation
Attention aux boissons sucrées
Attention aux aliments gras et sucrés
( pâtisseries, crèmes, glaces,chocolat )

Boissons
Buvez de l'eau à volonté
Limitez l'alcool et les boissons sucrées

Sel
Limiter la consommation
Préférer le sel iodé
Ne salez pas avant de goûter
Réduisez l'ajout de sel dans les eaux de cuisson
Limiter les fromages et les charcuteries les plus salés
Attention aux amuses gueule salés à l'apéritif

5. LES REFERENCES

Pour en savoir plus connectez vous aux sites suivants
http://www.sante.gouv.fr

Vous pourrez y télécharger les livrets du Plan Nutrition santé
http://www.inpes.fr

Site Institut National Prévention Education Santé
http://www.mangerbouger.fr

Site officiel du PNNS


6. L' ACTIVITE PHYSIQUE

Le PNNS a pour objectif d'améliorer l'état de santé de la population, en jouant sur un de ses déterminants majeurs La Nutrition
La nutrition englobe Alimentation et Activité Physique

Les recommandations en ce qui concerne l'activité physique, sont de pratiquer chaque jour au moins 30 minutes de marche rapide ou équivalent.

Toutes les occasions sont bonnes

Descendre du bus ou du métro une station avant
Se promener à la campagne
Préférer les escaliers
Promener le chien
A la montagne
A la mer
A vélo

7. A RETENIR

L'alimentation jour un rôle essentiel au niveau de notre santé et de notre bien-être.

L'augmentation permanente de l'obésité a poussé le gouvernement à prendre des mesures Nationales

• Le Programme National Nutrition Santé
• La Loi de santé Publique

Le P N N S a neuf objectifs nutritionnels principaux et neuf objectifs nutritionnel spécifiques

Pour guider les consommateurs le PNNS donne des repères de consommation propre à chaque groupes d'aliments

Le PNNS 1 qui avait vu le jour en janvier 2001 est arrivé à son terme en 2006

En 2006 le PNNS 2 a été mis en place pour 5 nouvelles années avec un budget beaucoup plus conséquent qui se chiffre par plusieurs dizaines de Millions d'€uros.


Sources : La santé vient en mangeant Le guide alimentaire pour tous Les obésités nouvelle edition par Ardix médical, les cahiers de l'afssa

A propos de l'auteur:
Clotilde Garcia est un webmaster engagé dans la lutte pour une meilleure santé pour tous.
Une meilleure forme un meilleur bien être.
Cela passe obligatoirement par une alimentation variée, colorée et équilibrée.
Pour des informations plus exhaustives visitez son site http://www.la-forme-pas-les-formes.com

Fourni par ArticlesEnLigne : Annuaire d'articles gratuits - Contenu libre

Voir Aussi